Raffaela Pflüger

Professeur de théâtre
Favori 

Franca Rame - la femme du théâtre italien

Franca Rame - la femme du théâtre italien

Franca Rame est décédée le 29 mai 2013 à l'âge de 84 ans à Milan.

Elle est certainement une des plus prestigieuses actrices italiennes. Belle et forte, elle a lutté pour un monde plus juste par le biais de son moyen le plus pur : l'art. Pour moi elle est l'exemple d'une femme extraordinaire à tant de facettes : écrivaine, actrice, metteuse en scène, feministe, femme politique de gauche.... mais tout cela va finalement ensemble. Et elle ne perdait jamais de vue de passer son savoir au plus jeunes en "enseignant".

Quand j'avais 14 ans je l'ai vue la première fois jouer (dans un enregistrement VHS en cours d'histoire) dans "Isabella, tre caravelle e un cacciaballe", pièce de Dario Fo sur l'héro national italien Christophe Colomb. Cette pièce créée en 1963 était plus que périlleuse, car Colomb était celui à qui il ne fallait pas s'attaquer en Italie. A l'époque j'étais épatée par le rhythme de la pièce, fatiguant pour les acteurs et de cette énergie qu'ils y mettaient quand même tous.
J'ai compris plus tard que dans toute œuvre que Dario Fo et Franca Rame créaient il y avait avant tout le souhait de faire changer des habitudes, de passer un message, de secouer, de ne jamais s'installer et de parler de tout ce qui gêne.

Dans la vidéo qui suit vous pourrez la voir jouer son monologue "Lo stupro" ("Le viol") qu'elle a écrit en 1983, dans une émission familiale et drôle (sketchs et chansons) d'Adriano Celentano sur la première chaîne italienen. Une surprise pour les téléspectateurs, elle engendre avec cette apparition de nombreuses polémiques.

Elle raconte un viol à partir d'un vrai témoignage d'une femme, adaptée en version théâtre. A une époque où le viol était silencieusement toléré et où la faute était donnée souvent aux femmes elles-mêmes, Franca Rame a secoué des salles entières. De nombreuses femmes qui se reconnaissaient dans le texte étaient obligés de quitter la salle en plein spectacle. Des choses qui n'ont jamais été exprimés ont été montrés sur la scène dans la plus grande simplicité qui finit sur la phrase "Demain je les dénoncerai".

Elle dédie ce texte à Carlo Casini, (aujourd'hui député au parlement européen) qui s'opposa à une nouvelle loi plus ferme contre la violence sexuelle. Les premières lignes de la loi, "Le crime contre la personne" fut en effet à cause de lui transformé en "crime contre la liberté sexuelle et la dignité de la personne".

Franca Rame elle-même a été kidnappée, violée et torturée par 5 hommes d'extrême-droite en 1973. Son travail et celui de son mari Dario Fo artistique et politique faisait l'objet de nombreuses contestations et quelques fascistes ont voulu se venger en s'attaquant à "la femme".

Franca Rame formait également le duo théâtral le plus impressionnant du monde avec son mari Dario Fo en co-écrivant, mettant en scène et jouant leurs diverses créations.

Il partage d'ailleurs son prix nobel de la littérature de manière non officielle avec elle en déclarant qu'elle était sa muse.

Rame a fait aussi de la politique active, élue au sénat italien en 2006, elle quitte le parlement quelques mois en le nommant "un bloc de glace". Jusqu'à sa mort elle continuera son travail avec Dario Fo et leurs fils Jacopo Fo.

Pour toutes les femmes qui font du théâtre elle restera toujours un modèle. Pendant des années, Franca Rame a été le porte-parole de tant de femmes, et elle le restera.

53
Camus - Mémoires du Soleil ou Visites à la Mère
Avec du lyrisme contre la crise en Hongrie
Éléments épinglés
Activités récentes
Aucune activité
0
Shares

Vous aimez ce que vous voyez ?

Cliquez sur le bouton pour nous suivre et vous ne le regretterez pas ...