Quand je me suis inscrite au cours d’art liberté, j’étais dubitative. D’un côté j’étais très tentée par l’approche du théâtre comme thérapie personnelle ; de l’autre je me disais ouh la est ce que j’en suis capable, j’aurais pas le temps, c’est trop tôt en pleine semaine, etc.
Bref plein de questions que mon petit cerveau m’envoyait comme signaux négatifs. Et puis je me suis inscrite mais je suis pas venue, en tous cas pas au 1e cours d’essai. J’étais débordée, mais au fond de moi je peux bien le dire maintenant je savais pas si c’était pour moi, ça m’arrangeait bien d’avoir des réunions à cette heure là.
Alors le 1e bienfait du cours ça était d’imposer d’abord à moi même mais après à mon équipe mon départ tous les mercredis à 18h quel que soit le programme et quelles soient les contraintes d’agenda. Je me suis bien prouvé que le temps ça se trouve quand on aime ce qu’on fait. Mis à part quand j’étais à paris ou à organiser un événement j’ai pas loupé un seul cours de l’année. Au final, partir avant tout le monde na tue personne et rien n’a changé au travail, sauf moi mais en bien.

Car oui Raffaela est une magicienne bienfaitrice qui transforme ses élèves en boule d’énergie positive qui arrivent au théâtre avec leur petit tracas et repartent 1h30 plus tard avec une envie de défier le monde !

Et en parlant de petit tracas, à la du premier cours, notre cher raffaela m’a demandé pourquoi j’étais venu. J’ai répondu spontanément que j’avais besoin de me libérer. A force de trop d’introspection, j’ai une fâcheuse tendance à ne rien laisser paraître et à tout garder pour moi. Ce qui se traduit généralement par un ronchonnement intérieur sans fin, des insomnies à regarder les storys Instagram de gens que je connais pas, un bouillonnement d’émotions démoniaques ou je refais l’histoire qui m’a contrarié 20 fois comme une scénariste de canal plus... tout ça cache derrière un sourire de circonstance et une belle méthode coue « tout va bien je m’en fiche de toutes façons ».

Alors je me suis bougée. Je me suis dit qu’a 34 ans il fallait peut être arrêter de bouder intérieurement comme une enfant de 6 ans. J’avais envie de me faire peur une bonne fois pour toute, me mettre sur une scène de théâtre avec tous les projecteurs sur moi et pas le choix : il faut parler!
Et c’est comme ça que je suis arrivée sur les célèbres planches du strapontin et que je me suis surprise à vous dévoiler par petits bouts beaucoup de moi !
Chaque mercredi j’ai vraiment plaisir à tous vous retrouver dans ce petit théâtre un peu caché du monde mais rempli de bonnes ondes.
Chaque mercredi j’ai hâte de découvrir la thématique du jour et la crainte du tout premier cours à laisse place à l’impatience de venir m’amuser et d’en apprendre un peu plus sur moi et sur vous tous chaque semaine.

Ce cours porte bien son nom art liberté. J’ai le sentiment d’avoir petit à petit appris à comprendre et à accepter mes émotions, mes travers, mes petits défauts. A rejouer des scènes du quotidien, j’ai pris la vie avec plus de recul, parfois même du second degré.
On a eu l’occasion de se dire tout le bien qu’on pensait les uns des autres lors des discours de mariage.

Vous avez tous des personnalités attachantes qui se sont dévoilée au fil des cours. J’ai vraiment adoré partage ces moments de chez avec vous.
Raffaela merci pour ta bienveillance, ta douceur, tes conseils.

Vous allez me manquer.

Alice
Atelier Art Liberté, 2017-2018
12 juillet 2018

Mon année d'Art Liberté

Tout a commencé dans une période de ma vie où j'ai voulu casser la routine, me mettre en difficulté... Car j'avais beau faire de la méditation et avoir des prises de conscience, je sentais qu'il fallait que je passe à l'action pour affronter ma peur sociale, que j'en fasse voir de toutes les couleurs à mon égo. J'ai donc recherché sur Internet, un cours de théatre qui permettrait cela. Et j'ai rapidement trouvé ce cours proche de chez moi. J'étais à la fois excité et angoissé d'avoir trouvé ce que je cherchais. D'un coté je savais que j'en avais besoin, et d'un autre mon égo me disait "Tu préfères pas qu'on reste tranquille ? Pourquoi tu m'amènes là-bas ?!". Je ne l'ai pas écouté.
Vint le jour J, celui du cours d'essai. Je pars de chez moi pour m'y rendre, et à ce moment là je me suis rarement senti aussi mal de toute ma vie. C'était comme si je me dirigeais vers la mort, je crois que j'avais envie que le cours soit annulé et que je sois délivré de cette souffrance. Ca peut paraître fou mais c'est ce qu'il se passe lorsqu'on affronte sa plus grande peur je pense, c'est comme demander à quelqu'un qui a le vertige de faire un saut à l'élastique.
J'ai donc fais ce saut et à ma grande surprise, je ne suis pas mort ! Au contraire je me sens beaucoup plus vivant, ce petit cours de théatre a été pour moi un tremplin, une première étape vers la sortie de ma zone de confort. Depuis, je suis obsédé par l'idée d'en sortir toujours un peu plus, petit pas par petit pas. Car c'est en dehors de cette zone que la magie se trouve.
C'est un choix. C'est sûr, on peut tout aussi bien rester tranquille et ne pas se mouiller. Moi j'ai fait mon choix.

Antony
Cours d'Art Liberté, 2017-2018
4 juillet 2018

Merci Raffaela pour cette année passée sous ton regard bienveillant et ta détermination à nous pousser toujours un peu plus loin! Je me suis bien marrée aussi à faire le tapis ou l'astronaute perdue au fond de la mer...
Je te souhaite un bel été et de futurs groupes ... plus assidus!

Caroline
Atelier Art Liberté, Marseille, 2016-2017
6 juillet 2017

Stage à consommer sans modération. Un réel travail dans une réelle légèreté ...
Une sensation de perte de poids ... Merci Raffaela !!!!

Myriam, Marignane
Stage d'Art Liberté 2016
2 mars 2016

J'ai pris beaucoup de cours avec Raffaela au cours d'une année scolaire complète et d'un stage estival d'une semaine. Tous ces cours m'ont énormément apportés. Grâce à elle, maintenant, je me sens plus sûr de moi et je suis beaucoup plus à l'aise en public (entre autre). Ses cours sont très bien construits de progresser énormément, quelle que soit ce que l'ont veut travailler. Pour finir, je dirai tout simplement merci à Raffi pour tout ce qu'elle m'a apporté durant ses cours. Alors si vous avez l'occasion de prendre des cours avec elle, n’hésitez pas!!!

Julien, 29 ans, Marseille
Atelier Art Liberté 2012-2013
20 octobre 2015

Mais quelle fée s'est penchée sur le berceau de Raffi pour lui donner un tel don ? Celui de permettre à chacun de ses élèves d'extirper du plus profond du dedans son meilleur et son...moins bon !

On sort de ses cours (Art Liberté) bousculé, parfois bouleversé, toujours régénéré, boosté. On a fait bouger son corps, réveillé son imagination; on a ri, on a pleuré; on est allé à sa propre rencontre et à celle des autres.

Bref, pour moi ce fut un bain de bien-être, qui dure encore dans le temps.

Merci Raffi !

Luce
Cours Art-Liberté 2011-2012
28 septembre 2014

Pendant deux années j'ai eu la chance de prendre des cours d'art liberté avec le professeur Raffaela PFLUEGER... Même si ce n'était pas évident tout le temps, ce travail avec Raffi m'as permis d'enlever ma carapace et une grande partie de mes blocages... Et par-dessus tout, ces cours m'ont vraiment aidée à m'affirmer, me dépasser et à lâcher prise. C'était une rencontre enrichissante avec soi-même mais aussi avec les autres... J'en garde un excellent souvenir de ces deux années! Pour ceux et celles qui sont intéressés mais qui n'arrivent pas franchir le pas, je vous recommande absolument ce cours d'art liberté avec cette superbe prof très humaine qui vous aidera à parcourir votre chemin... Vous ne serez pas déçus du voyage! Il y a une phrase que j'aime beaucoup et qui résume bien les choses "Le plus difficile des voyages est celui que l'on doit faire en soi...". Donc allez-y, foncez! Pour être en accord et en paix avec soi-même, cette aventure ne peut être que positive!

Mélika - 29 ans - Marseille
Cours d'Art Liberté, 2011-2013
7 septembre 2014
Éléments épinglés
Activités récentes
Aucune activité